Actualité des membres

Le Management de Transition, à la croisée des chemins : se réduire à une « commodité » ou concurrencer les cabinets de conseil ?

Le Management de Transition, une spécificité française : le Management de Transition face à l’Executive Interim

 

En France, le Management de Transition s’est développé depuis la fin des années 90, alors que dans d’autres pays européens, il a démarré dans les années 70. Mais là n’est pas la principale différence : la principale singularité française, c’est l’accompagnement ou le pilotage de la mission, aux côtés du Manager de Transition, par un associé ou un directeur de l’Entreprise de Management de Transition (EMT).

Ceci explique qu’aujourd’hui, près des deux tiers des missions passent par des EMT, à la différence de la Grande Bretagne, par exemple, où les associations de Managers de Transition sont plus puissantes que les cabinets d’Executive Interim. Et ces cabinets britanniques sont quasiment toujours des filiales de cabinets de chasse ou de recrutement, alors qu’en France de nombreuses EMT sont des « pure players », comme nous le sommes chez ADN Transition.

Pourquoi accompagner les Managers de Transition dans leurs missions ?

En plus du « regard extérieur » qui permet dans toutes les situations de prendre du recul, l’associé de l’EMT est un professionnel des transformations. Il connaît les étapes nécessaires à la réussite des projets, il maitrise la conduite du changement et a une seule volonté : le succès de la mission. C’est donc une ressource précieuse pour aider le Manager de Transition à atteindre les objectifs attendus. C’est la raison pour laquelle, chez ADN Transition comme chez certains confrères, la présence aux entretiens de sélection du manager par le client et les réunions mensuelles avec lui sont une étape clé. Elles permettent de s’assurer de la conformité du plan de marche de la mission avec les attentes du client et, en cas de difficultés, de réaligner toutes les parties. Chez ADN Transition, nous avons développé un accompagnement des missions pour qu’elles atteignent l’efficience durable, qui inclut la RSE ou l’ESG, la sécurité informatique, en particulier. Les objectifs de notre client doivent être atteints, mais nous nous assurons du transfert des projets aux équipes internes, de leur formation, de leur capacité à faire évoluer les projets en dehors du Manager de Transition. C’est la transition de la transition, qui est une étape importante du succès de nos missions.

Bien sûr, certaines missions, et plus particulièrement celles de management relais, où il s’agit de tenir un poste le temps du recrutement du futur titulaire, nécessitent moins de suivi.

Quelles différences entre cabinets de conseil et EMT ?

Les Managers de Transition, comme leur nom l’indique, sont plus des managers que des experts, et les sociétés de conseil ont de beaux jours devant elles. Elles mettent aussi souvent en place des équipes, avec des profils plus juniors que ceux de nos managers.

Mais les avantages des Managers de Transition sont nombreux : ils sont opérationnels, « hands on » et ils ont déjà mené et réussi le même type de projets que ceux qui vont leur être confiés dans le cadre de la mission. Outre la capacité à poser un diagnostic, à proposer un plan d’actions, ils sont capables de le mettre en œuvre, d’accompagner le changement et d’intégrer la dimension humaine de l’organisation de nos clients. Ils sont aussi au courant de tous les rouages de l’entreprise, sans être tenu par la politique ou le besoin de se protéger.

Et les sociétés d’interim cadre ?

Elles ont toutes leur place dans le paysage, avec les missions de management relais, qui se développent dans des sociétés clientes dont les structures sont de plus en plus légères. Trouver un manager en urgence, pour diriger un service, le temps du recrutement du successeur, sans enjeu particulier, dans une phase de « Run » plutôt que de « Build », ne nécessite pas toujours l’accompagnement que nous donnons pour les missions de transformation.

Pour nos clients

Le succès démontré des missions de Management de Transition va permettre aux EMT de continuer à développer le marché. Nos clients se rendent compte de l’intérêt, en termes de coûts et de rapidité ainsi que d’appropriation des projets par les équipes internes, du management de transition.

Le Management de Transition, après la pause COVID, va continuer à se développer. Les territoires du conseil lui donnent une forte réserve de croissance.

En bref

Pour les clients, le Management de Transition est une solution adaptée pour toutes les activités qui nécessitent un savoir-faire de haut niveau sur une période limitée. A titre d’exemples, la restructuration d’une direction commerciale, la création d’une direction achats, la mise en place d’un ERP, la création d’une usine, l’intégration d’une filiale, la mise en place d’une structure de formation interne.

Les managers du « Build » ne sont pas les managers du « Run », alors, oui le Management de Transition va se développer.

Luc Marot
Luc Marot
Associé ADN Transition
Linkedin