Quelles sont les fonctions concernées ?

Les fonctions concernées vont être essentiellement associées à un fort impact managérial et organisationnel. Sans être trop exhaustif, on peut citer :

  • Les membres du CODIR, avec les fonctions régaliennes en premier plan : Présidence, DG
  • Les fonctions dites « supports » : DRH, DAF, DSI, Qualité, Communication, Marketing,
  • Toutes les fonctions directement opérationnelles : Directions de sites industriels, d’établissements hospitaliers ou médico-sociaux, Supply-chain Directions commerciales,
  • Directions de projets transverses

Quelles sont les situations traitées en management de transition ?

Le driver principal de la mise en œuvre d’une mission de Management de Transition va être la compréhension de la situation et du besoin exprimés par le Client. Les situations face auxquelles une organisation peut avoir recours au management de transition se classent en 5 grandes thématiques :

  • Le management relais : « remplacer au pied levé un cadre dirigeant de l’organisation »
  • Les projets exceptionnels : « conduire des projets à forts enjeux »
    Exemples : cessions d’activités, externalisation d’un service ; projets spécifiques : changement de stratégie du groupe, accompagnement d’une entrée en bourse, mise en place d’un reporting ou d’un procès budgétaire ; création de sociétés (start-up) ; fusion et acquisition.
  • L’accompagnement de la croissance : « accompagner l’organisation dans sa structuration, redimensionner une fonction »
    Exemples : développement des activités : implantation à l’étranger, développement d’un nouveau produit, accompagnement de la croissance… améliorations des processus, adoption d’une nouvelle technologie ; mise en place d’un nouveau système comptable ou informatique…
  • Le traitement des difficultés et des situations de crise : « aider l’organisation à passer un cap difficile »
    Exemples : redéploiement et restructuration ; redressement de situations critiques ; gestion de crise.
  • Le management de la transformation
    Exemples : transformation digitale, changement de business model, adaptation de la gouvernance.

Les spécificités du management de transition quelle que soit la situation  :

  • L’urgence : agir vite est nécessaire,
  • La complexité : nécessité des compétences managériales et opérationnelles bien spécifiques,
  • Le caractère sensible de la situation : trouver une solution positive,
  • L’impact managérial sur les opérations et les résultats de l’organisation.